Retour à la page Ecoles HGT


Rémy Narozny

54 - Villerupt


Depuis 2006, j’exerce à la fois comme professeur, mais aussi comme chef d’un Orchestre Symphonique. J’ai appris la batterie avec Christian Gatti qui, en retraite maintenant, utilisait les méthodes d’Hervé-Georges sous agrément, puis je me suis perfectionné en étudiant la batterie jazz au Conservatoire Régional de Metz.

Je dois dire que les méthodes et les concepts HGT me sont chaque jour précieux. Les méthodes sont d’un niveau académique exemplaire, très actuelles, voire avant-gardistes.

Elles sont particulièrement variées, et un de leurs nombreux points forts est qu’elles ne sont pas imbuvables, car allant à l’essentiel, nombre d’adaptations sont rendues possibles avec un graphisme qui permet au professeur d’enrichir, compliquer, ou simplifier les exercices, en vue de correspondre parfaitement au profil de l’élève.

J’apprécie l’utilisation de la pédale charleston dès les premières leçons ! non seulement l’élève développe une base d’indépendance, mais de surcroît, cela ancre la notion de tempo et de division du temps… Comme toutes les techniques de pédale charleston sont exposées dans le volume 1, inutile de dire que le Chabada devient tout de suite beaucoup plus simple à comprendre pour un batteur en herbe. Tous les styles sont abordés afin que chacun explore un répertoire qu’il se serait interdit autrement.

Pour l’anecdote, j’ai à l’esprit le cas d’un élève autiste léger que j’ai encore actuellement en cours, lorsqu’il est arrivé dans ma classe, il y a quatre ans, son approche de la batterie était totalement désorganisée, il était incapable de tenir un rythme et son tempo, son jeu se limitait à des rudiments de caisse claire et un simple « poum tchak ». Avec les exercices structurants d’HGT le miracle a eu lieu, il a pu organiser sa pensée et débloquer des mécanismes d’indépendances et de coordination. Le voir jouer les morceaux de Microcosme actuellement avec enthousiasme est un vrai bonheur, on arrive même à aborder des notions de frappe et de swing…

Un élève adulte, polytechnicien et médecin de son état, me confie régulièrement sa joie d’apprendre un instrument avec une pédagogie aussi bien pensée ! Pour un diplômé de cet ordre, quel compliment !

La notion de réseau est vraiment importante pour moi, car la possibilité d’échanger avec un auteur tel qu’Hervé-Georges est une occasion unique de poursuivre mon propre cursus.

 

 

Retour à la page Ecoles HGT